Friedrich Engels, Anti-Schelling

 

Friedrich Engels
Anti-Schelling
Préface de G. Bensussan
Traduction de P. Lewandowski, revue par H. Bailly
© La Phocide, Strasbourg, 2011.
 
 
Collection :     La passée
Pagination :     160p.
ISBN :     978-2-917694-11-4
Prix au public :     12 €
  Date de mise en vente :     15 janvier 2011

e 15 novembre 1841 au soir, dans l’Aula Magna de l’Université de Berlin, des centaines d’auditeurs se pressent pour entendre la leçon inaugurale de Schelling. La solennité de l’événement et la tension qui y préside n’échappent à personne. Dès les premières lignes de l’Anti-Schelling, recueil des trois textes inédits en français, écrits entre 41 et 43, le très jeune Engels restitue ce climat avec un vrai talent journalistique et littéraire. Mais il ne faudrait pas croire que le témoignage d’Engels relève seulement du genre reportage ou compte-rendu. Il se tient véritablement à la hauteur de l’événement en en circonscrivant sténographiquement l’enjeu gigantomachique.

L’amphithéâtre est un « champ de bataille », écrit Engels, une scène métaphysique, l’arène où vont bifurquer dans l’affrontement les deux voies de la philosophie : « deux vieux amis de jeunesse, collègues de dortoir à Tübingen, se font face quarante ans plus tard…L’un d’eux [Hegel] mort epuis dix ans mais plus vivant que jamais. L’autre [Schelling] intellectuellement mort depuis trois décennies » et pourtant de retour. Le jugement est évidemment prévenu et le parti d’Engels est pris dès le début, « protéger le tombeau du grand homme » contre toutes les attaques qui s’annoncent.

Engels délivre ainsi un document de première importance pour saisir l'actualité d'une césure destinée à faire époque. Deux temporalités s'entrecroisent, deux optiques sans promesse d'homogénéité, qui montrent comment les radicalités philosophiques et politiques ne sauraient se superposer ni se confondre.

Friedrich Engels (1820-1895)
philosophe et théoricien socialiste allemand, ami de Karl Marx. Auteur de L'Idéologie allemande (1845), Manifeste du Parti communiste (1848), Anti-Dühring (1878), Dialectique de la nature (1883), Ludwig Feuerbach et la Fin de la Philosophie Classique Allemande (1886).

A propos du livre :
 
  10/03/2011 Les débuts dialectiques de Friedrich Engels
par
Vincent Chanson



lire l'article

       

 

T o u s   d r o i t s   r é s e r v é s
n° siret : 500 163 597 00015 - code APE : 5811Z